On aime les porter quand il fait un peu froid dehors, quand on a pas envie de se prendre la tête, quand on doit se lever tôt pour un examen... Parce qu'ils sont confortables, parce qu'ils représentent une partie de nous, et puis aussi (surtout) parce qu'on en est fiers… Les vêtements étudiants personnalisés, on en voit partout, et de plus en plus ; beaucoup d'entre nous en ont, certains ont même toute la panoplie, du sweat de promo à l'écharpe de supporter, en passant par le jogging, le bonnet, et le sac en toile… Toute une mode à décliner presque à l'infini.


vetements personnalisés science poÉtudiante à Sciences Po Paris, je viens de terminer ma première année, sur le campus franco-allemand de Nancy. Mon campus se caractérise par le dynamisme de sa vie étudiante et associative: tous les étudiants sont tenus de participer à au moins une association, et la plupart d'entre nous cumulent deux, trois, voire quatre ou cinq projets collectifs. C'est un campus avec une unité et une identité hors du commun, ce qui font de nos deux années d'études à Nancy une expérience inoubliable. Et cette identité du groupe auxquels nous nous rattachons tous, que nous revendiquons, elle passe avant tout par des détails, par des symboles. Pour nous, le symbole principal, évident, surtout pour un campus en compétition avec les autres campus régionaux, c'est notre couleur nationale, le rouge. Ce rouge présent à la fois sur le drapeau français et le drapeau allemand, le rouge de la victoire, ce rouge que l'on porte fièrement sur nos sweats, nos t-shirts, nos uniformes sportifs, nos banderoles…




« Cette identité du groupe auxquels nous nous rattachons tous, que nous revendiquons, elle passe avant tout par des détails, par des symboles »


Porter l'attirail de son campus, de sa promo, de son école, c'est se fondre volontairement dans le groupe, pour faire corps avec la communauté. Ce qu'il y a de magique avec le sentiment d'appartenance, c'est qu'au lieu de simplement exister et faire un séjour de passage dans son école, on se met à l'aimer, à s'y investir, et que ça donne beaucoup plus de sel à l'expérience étudiante. Ça aide à créer des liens entre des étudiants unis par un objectif commun, à faire des projets. Tant qu'à passer la majeure partie de son temps au même endroit, entouré des mêmes personnes pendant deux à quatre ans, autant l'aimer et sentir qu'on y a vraiment sa place. Et, pour ça, il n'y a rien de plus exaltant qu'une «journée rouge et blanc», où chacun, en portant les couleurs du campus, contribue avec son individualité à la force du groupe.

Dans la vie étudiante, il y a bien sûr la vie et les évènements de la promo, mais, tout aussi importante, il y a la vie associative. Souvent, les liens les plus forts et les meilleurs souvenirs se créent dans ces petits groupes qui partagent les mêmes intérêts, les même passions, et surtout qui s'investissent dans un projet commun. Là encore, les t-shirts, polos, ou uniformes d'associations renforcent la cohésion du groupe, et permettent au passage de forger une image de l'association auprès des autres étudiants, pour obtenir leur soutien et attirer de nouvelles recrues.



« les t-shirts, polos, ou uniformes d'associations renforcent la cohésion du groupe, et permettent au passage de forger une image de l'association auprès des autres étudiants »


Ces vêtements font partie de ce qui nous rattache profondément à la vie étudiante, pendant nos années d'études. Mais ils représentent aussi des souvenirs que l'on pourra conserver pendant des années. Je sais que je regarderai toujours mon sweat nancéen rouge vif avec émotion, et qu'il me permettra longtemps de me replonger dans certains des plus beaux souvenirs de ma vie.